maire d’Auderville

avis 20100785 - Séance du 25/02/2010

Maîtres G. et D., conseils de Monsieur L., ont saisi la commission d’accès aux documents administratifs, par courrier enregistré à son secrétariat le 29 janvier 2010, à la suite du refus opposé par le maire d’Auderville à leur demande de copie du procès-verbal d’infraction à la législation sur l’urbanisme, concernant la poursuite d’une activité d’élevage par l’EARL LE COULON sur la parcelle n° 901.

Après avoir pris connaissance de la réponse de l’administration, la commission rappelle qu’en application de l’article L. 480-1 du code de l’urbanisme, les infractions aux règles d’urbanisme sont constatées par tous officiers ou agents de police judiciaire ainsi que par tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et des collectivités publiques commissionnés à cet effet par le maire ou le ministre chargé de l’urbanisme suivant l’autorité dont ils relèvent et assermentés. Ce même article prévoit en outre que ces procès-verbaux, qui font foi jusqu’à preuve du contraire, sont transmis sans délai au ministère public.

Elle estime, dans ces conditions, que les procès-verbaux d’infraction aux règles d’urbanisme, de même que les lettres par lesquelles les autorités administratives les transmettent au procureur de la République, revêtent un caractère judiciaire et sont, comme tels, exclus du champ d’application de la loi du 17 juillet 1978. La commission ne peut, dès lors, que se déclarer incompétente pour se prononcer sur la présente demande mais relève, en tout état de cause, que le document sollicité a été communiqué au demandeur par courrier du 9 février 2010.